PME : optez pour l’infogérance informatique pour développer votre stratégie

Le développement de l’informatique dans les entreprises a donné naissance à une nouvelle forme d’externalisation : l’infogérance informatique.

L’infogérance informatique en bref

L’infogérance informatique consiste à confier la gestion d’un ou plusieurs aspects de l’infrastructure informatique d’une entreprise à un prestataire spécialisé.

De cette façon, l’entreprise peut se concentrer sur son activité principale, tandis que le prestataire de services se charge de la gestion et de la maintenance de son infrastructure IT.

Quels sont les avantages de l’infogérance pour les PME ?

Les principales raisons pour lesquelles les PME optent pour l’externalisation informatique sont les suivantes :

  • se concentrer sur leur activité principale,
  • réduire les coûts,
  • améliorer les performances,
  • avoir accès aux nouvelles technologies sans avoir à investir elles-mêmes.

Pour les PME, externaliser l’IT permet surtout de les aider à développer leur stratégie. En effet, en confiant la gestion de l’infrastructure informatique à un prestataire de services, notamment en suivant ce lien, l’entreprise peut libérer des ressources internes qui pourront alors être affectées à d’autres tâches, comme le développement de l’entreprise.

Infogérance et IT : les enjeux et les contraintes

Pour externaliser l’informatique, il est important de s’assurer que le prestataire de services choisi dispose des compétences et des ressources nécessaires. Cependant, il est surtout essentiel de définir l’étendue des services à externaliser afin d’éviter toute ambiguïté, au moyen de l’établissement d’un contrat de maintenance en faveur de l’entreprise.

infogérance

La cybersécurité

Le prestataire en infogérance doit pouvoir assurer la sécurité des données qui lui sont confiées. Pour ce faire, il est important de vérifier que le prestataire a mis en place les mesures de sécurité appropriées, comme le cryptage des données, le VPN, le reverse proxy ou encore l’authentification à double ou triple facteur.

L’entreprise doit de son côté être vigilante et participer à l’effort de cybersécurité, en assurant la formation de ses collaborateurs vis-à-vis du phishing par exemple.

Le contrat de maintenance

Il doit définir clairement les services à fournir, les conditions dans lesquelles ils seront fournis et les modalités de contrôle de l’utilisation de ces services. Un prestataire de services IT n’hésitera pas à refuser ou à facturer tout service qui ne fait pas partie de son contrat, aussi mineur soit-il. De plus, s’il ne dispose pas des ressources adaptées en interne, il devra lui-même sous-traiter, ce qui va encore plus compliquer et retarder le processus.

Le délai de réactivité du prestataire

Pour une entreprise, le temps, c’est de l’argent. Les ressources bloquées qui ne peuvent travailler à cause d’un problème informatique relevant du prestataire font perdre de l’argent à l’entreprise. C’est pourquoi il est important de s’assurer que le fournisseur dispose des ressources informatiques nécessaires pour réagir rapidement en cas de problème.

La souplesse

Déléguer son infrastructure IT signifie devoir négocier avec le prestataire pour tout changement dans le service, ajout de solution ou compatibilité avec un module. En effet, les prestataires IT sont particulièrement efficaces pour s’occuper d’un parc informatique dans un état donné, et de le faire évoluer en faisant des montées de version et du remplacement matériel.

Dès lors qu’il s’agit de créer une solution sur mesure pour s’adapter aux demandes de l’entreprise cliente, en fonction du prestataire, les choses peuvent se compliquer ou coûter cher.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.