The_Cave_Screenshot_08_Wide

C’est en janvier 2013 que le studio Double Fine Production sort The Cave. Pour la petite histoire, ce studio a été créé en 2000 par un ancien salarié de Lucas Arts, Tim Schafer, et a sorti entre autres les superbes jeux Psychonauts et Stacking. The Cave, c’est un jeu d’aventure qui réunit pour la première fois depuis longtemps une équipe de choc à l’origine de nombreux Point and Click de renom : Tim Schafer et Ron Gilbert.

Mais qui sont ces gens ?

Ron Gilbert, si vous ne le connaissez pas, est le papa de nombreux jeux mythiques comme Monkey Island 1 et 2, Maniac Mansion, Indiana Jones et la Dernière Croisade… Il a également participé au développement du moteur de jeu SCUMM en 1987 (l’année de ma naissance, ça ne nous rajeunit pas !), qui a été utilisé par Lucas Arts pendant plus de 10 ans (de Maniac Mansion à Monkey Island 3). Bref, même s’il n’a pas inventé le genre Ron Gilbert a largement contribué à sa notoriété et au Point & Click tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Tim Schafer, quant à lui, nous en avons parlé dans le test de MacGuffin’s Curse, a surtout travaillé au niveau des dialogues, sur des jeux comme Monkey Island 1 et 2, Day of the Tentacle ou encore Full Throttle. Il est le fondateur du studio Double Fine Production.

Et The Cave dans tout ça ?

The Cave est donc le fruit d’une de leurs nombreuses collaborations. Bien qu’il n’appartienne pas au genre Point & Click, il reprend un des concepts du jeu Maniac Mansion : on doit au début choisir 3 personnages parmi les 7 disponibles, chacun ayant un pouvoir particulier. Ils ont aussi une histoire personnelle que l’on va découvrir tout au long du jeu, avec un niveau spécial dédié à chaque personnage. Ainsi, le chevalier recherche une épée légendaire, les jumeaux veulent aller s’amuser dehors, le fermier recherche l’amour… Nous allons les aider à atteindre leur but dans chacun de leurs niveaux personnels.
C’est donc un jeu de plate-forme en 2.5D, dans lequel il n’y a pas de combat mais beaucoup d’énigmes et des pièges à éviter. A l’aide des 3 personnages, on doit explorer une caverne qui parle (oui, qui parle !). Ils peuvent porter un objet à la fois qu’il faudra faire interagir avec des éléments du décor.
On commence donc l’aventure devant une boutique de souvenirs à l’entrée de la cave, mais cette boutique est vide, il n’y a plus rien à vendre. Pour gagner le droit d’explorer La Caverne, il faudra ramener 3 objets au vendeur. Cette petite mise en bouche fait office de tutoriel au jeu, on y découvre les différents contrôles et comment utiliser ses 3 personnages en collaboration pour avancer dans le jeu.

Les caractéristiques de The Cave

Les graphismes sont magnifiques, ils ont beaucoup de charme, on évolue dans un univers en vue de profil et en 2.5D, au milieu des cascades, des grottes, des machineries avec plein d’engrenages… On explorera une maison victorienne, un château fort ou même une pyramide, car oui c’est une cave très diversifiée (et qui parle) ! Les personnages sont en 3D dans un style un peu cartoon, et notamment le personnage de la scientifique me fait ÉNORMÉMENT penser à la bibliothécaire de l’île de Phatt dans Monkey Island 2, pour ceux qui s’en souviennent !
En ce qui concerne la musique… il y en a très peu ! Il y a surtout des bruits d’ambiance qui sont excellents, juste ce qu’il faut, ni trop ni pas assez. La musique se fait discrète entre chaque « chapitre » du jeu et disparaît progressivement, on ne ressent absolument pas son absence.
Au niveau gameplay, au début j’ai eu du mal à me faire aux touches. On ne peut pas les personnaliser et étant gauchère ce n’est pas pratique d’aller chercher 1, 2 et 3 pour changer de personnage. Heureusement il y a plusieurs moyens de passer d’un personnage à l’autre (les touches 1, 2 et 3, la molette de la souris ou bien le clic sur l’écran). Je suis un peu perturbée par le décalage entre le moment où on appuie sur le bouton de saut et celui où le personnage saute réellement. C’est un coup à prendre, je trouve que ça casse la fluidité du jeu de faire attention à son saut, mais on s’y fait quand même assez vite et on apprend à anticiper les sauts assez facilement. Heureusement ce n’est pas un plate-forme où l’on doit courir vite et sauter toutes les 3 secondes.

Au final, je trouve le jeu excellent. Comme chaque personnage joué débloque son histoire personnelle, pour faire les 7 niveaux, il faudra donc faire le jeu au moins 3 fois. Comptez environ 5 heures pour le finir une première fois et quelques heures de moins pour le refaire, puisque la trame principale sera la même. Ce jeu me fait énormément penser aux jeux Trine 1 et 2. On y incarne 3 personnages qui doivent s’aider de leurs pouvoirs pour résoudre des énigmes et avancer. La seule différence, Trine peut se jouer solo ou en multijoueurs en ligne, et possède des combats. The Cave se concentre sur les énigmes, n’a pas de phases de combats, mais propose un mode multi sur un seul écran. Son univers est très agréable, un peu glauque comme on peut voir si on aime l’univers de Tim Burton.

the-cave2

the-cave1

the-cave-02

the-cave4

test_the-cave_diversite-et-modes-de-jeu

the-cave3

TheCave_Multi_Editeur_041

ss_e2525ca22bfd824a9f6c5f5643e8e1c233bc8b56.1920x1080

TheCave_Multi_Editeur_027

The-Cave-PS3

unnamed

http://www.pointandgeek.com/wp-content/uploads/2013/08/the-cave-une.jpghttp://www.pointandgeek.com/wp-content/uploads/2013/08/the-cave-une-150x90.jpgAmeJeux indésJeux vidéo

Partager cet article :