The Bridge Screenshot

Rentrons dans le vif du sujet pour ce premier article avec un test de jeu : The Bridge, sorti en février 2013, est édité par The Quantum Astrophysicists Guild. Derrière ce nom peu commun se cache une société américaine toute récente qui n’a sorti qu’un seul jeu à ce jour.

The Bridge est un puzzle-game en 2D très visuel, tout en noir & blanc, duquel on doit parcourir une succession de niveaux basés sur un modèle classique : récupérer une clé et accéder à la porte de sortie. La particularité de ce jeu est que l’écran peut être incliné, faisant ainsi jouer la gravité pour avancer dans le niveau. Les murs et les plafond peuvent devenir des sols potentiels pour le personnage et pour les pièges qu’il va rencontrer sur sa route.

Plongés dans un univers onirique

Au démarrage d’une partie, on est plongés directement dans une ambiance particulière, qui semble hors du temps. On se retrouve face à un personnage endormi au pied d’un pommier, un tutoriel très simple nous explique comment incliner l’écran de jeu de gauche à droite pour faire tomber des pommes et réveiller le personnage.
La première chose qui m’a marquée est l’univers graphique du jeu, le style crayonné tout en noir et blanc qui apporte beaucoup de douceur au jeu, ajouté à cela une musique calme et envoûtante comme on peut en trouver dans les RPG et on plonge dans le monde mystérieux de The Bridge. Les bruitages sont discrets et efficaces, à chaque changement d’écran, le personnage apparaît progressivement dans le décor sous un bruit de crayon à papier qui gratte une feuille. Il n’y a pas de bruits superflus ou désagréable, juste le nécessaire : des bruits de pas, de glissements lors du pivotement de l’écran, de clés…
L’ambiance me rappelle beaucoup le jeu The Tiny Bang Story, un jeu d’énigmes et d’objets cachés très réussi de Colibri Games.

Une prise en main rapide

Côté gameplay, on est là aussi dans quelque-chose de simple dont la prise en main est très rapide : les flèches directionnelles pour incliner l’écran ou entrer par les portes, les touches Q et D pour avancer,  et la barre d’espace permet de revenir en arrière pour recommencer une action, pour cela il suffit de la laisser appuyée.
Les commandes ne sont pas personnalisables, mais elles peuvent être changée pour le mode gaucher, qui inverse simplement les commandes : Q et D pour incliner l’écran et les touches directionnelles pour se déplacer. Étant gauchère, je suis plutôt sensible à ce genre de détails qui n’est malheureusement pas présent dans tous les jeux (je pense notamment à The Binding of Isaac qui s’avère très difficile à jouer pour quelqu’un habitué aux flèches directionnelles).

Des niveaux incroyablement déroutants

Le nombre limité d’actions rappelle le côté simple du concept et de l’ambiance. Par contre on s’éloigne de la simplicité en ce qui concerne les différents niveaux qui composent le jeu. Ils sont pensés pour pivoter et faire sortir le joueur de ses repères habituels sur la gravité avec un sol qui n’est pas forcément en bas de l’écran, mais qui peut se retrouver à 360° en un clin d’œil.
Comme on peut s’y attendre, la difficulté est croissante mais raisonnable, on ne passe pas des heures entières sur chaque tableau, qui restent somme toute assez logiques. Des éléments viennent s’ajouter au fur et à mesure que l’on avance dans le jeu comme une énorme sphère qui risque de nous écraser à chaque inclinaison du sol, des flèches qui inversent la gravité pour certains éléments lorsqu’elles sont actionnées, un vortex qui ne demande qu’à nous aspirer et bien d’autres… Le tout bien sûr agrémenté de boutons à actionner, de clés à récupérer et de portes à ouvrir.

On se retrouve au final avec tous les ingrédients pour un puzzle-game réussi, un concept original, un gameplay simple, des graphismes envoûtants qui nous rappellent les dessins de l’artiste Escher et une ambiance générale très agréable. La durée de vie est d’environ 3 ou 4 heures, plus si comme moi vous aimez prendre votre temps et profiter des niveaux. Le jeu est disponible sur Steam pour moins de 15 euros. Si vous êtes amateurs du genre, ne vous privez pas de ce petit bijou de la scène indépendante.

The Bridge Screenshot

The Bridge Screenshot

proxy

ss_20d11cbd35d386558e869af2433d61e5ee946d48.1920x1080

TheBridge_3

the-bridge-screen-09-ps3-us-06aug15

http://www.pointandgeek.com/wp-content/uploads/2013/04/TheBridge2.jpghttp://www.pointandgeek.com/wp-content/uploads/2013/04/TheBridge2-150x150.jpgAmeJeux indésJeux vidéo
Partager cet article :