20160518104119_1

Il y a quelques temps, j’ai fait l’achat d’un bundle de jeux de réflexion spécial cubes. Parmi ces jeux se trouvait RUSH. Développé par le studio Two Tribes, il est sorti du PC en 2010 et sur Wii U en 2013.

Créer le chemin optimal

Le but de ce jeu de physique et de réflexion est d’emmener des cubes de couleur d’un point A à un point B, en les guidant grâce à des plaques à poser sur les niveaux. On place tous les panneaux disponibles pour créer des chemins, on lance les cubes et on voit s’ils arrivent tous à bon port. Une fois l’animation lancée, on ne peut plus modifier les plaques. Le jeu se compose de plusieurs niveaux : un tutoriel de 6 niveaux pour apprendre les différents types de plaques et les réactions des cubes en fonction des obstacles. Ensuite il y a des niveaux faciles, moyens et difficiles.

Le but du jeu est très simple, la direction de départ de chaque cube est indiquée lorsque l’on place les plaques, et la vitesse des cubes peut être variable. Ce qui fait qu’il faut gérer les cubes qui risquent de tomber dans le vide, mais également la collision entre eux. Si deux cubes se rencontrent, le niveau doit être modifié. Lorsqu’on lance l’animation (et donc les cubes vers leur destination), on ne peut pas l’accélérer, ce qui est dommage. De plus, il faut parfois attendre que plusieurs séries de cubes arrivent à destination avant de pouvoir passer au niveau suivant. Une fois que j’ai compris quel chemin emprunter, je n’ai pas besoin de voir les cubes se rendre à leur destination pendant aussi longtemps. Tout en sachant qu’au moindre clic gauche ou à la moindre pression d’une touche sur le clavier, l’animation est annulée et doit être relancée.

Un gameplay très intuitif

Le gameplay est très simple. Le jeu se joue uniquement à la souris : clic gauche pour ajouter/enlever des plaques, pour lancer l’animation. Clic droit maintenu pour faire pivoter le niveau en 3D et mieux examiner les différents chemins. Le plus : les plaques non utilisées, qui sont indiquées sur le côté de l’écran, pivotent en même temps que le niveau. Cela permet de toujours savoir dans quel sens vont les flèches indiquées sur les plaques. En revanche, il est impossible de zoomer sur le niveau, ce qui aurait pu être intéressant. Le niveau de difficulté est croissant et certains niveaux peuvent s’avérer compliqués. Heureusement, on dispose de deux types d’indices : un premier qui nous indique quelles plaques sont bien placées et mal placées. L’autre indice nous donne tout simplement la solution.

Ambiance « laboratoire » des années 90

Côté graphismes, pas grand chose à dire, c’est plutôt simple : l’essentiel du jeu se concentre sur le gameplay. C’est dommage, car j’aurais fortement apprécié une ambiance qui fasse moins « laboratoire ». Ce ne sont pas les partis pris artistiques qui manquent : on pourrait imaginer un style « coup de crayon » avec des couleurs plus atténuées, ou bien rétro, qui sont à la mode et qui mettraient bien le jeu en valeur. La musique du jeu me fait penser à du Wipeout, c’est très années 90 et je trouve qu’elle correspond bien à l’univers graphique. Cependant, elle ne change pas tout au long du jeu et peut vite s’avérer répétitive.

C’est un jeu qui se joue volontiers de temps en temps, pour les amateurs de réflexion. Mais je pense qu’il serait encore plus appréciable sur console portable ou sur smartphone.

20160518151844_1

20160518143512_1

20160518151003_1

20160518113229_1

20160518104749_1

http://www.pointandgeek.com/wp-content/uploads/2016/05/20160518104119_1-1024x576.jpghttp://www.pointandgeek.com/wp-content/uploads/2016/05/20160518104119_1-150x150.jpgAmeJeux indésJeux vidéo
Partager cet article :