boss dragon's prophet

Dans la grande famille des MMORPG, de nouveaux jeux sortent régulièrement. Ceux-ci ont plus ou moins de succès en fonction de leur originalité ou de la communication qui est faite autour. Parmi tous ces jeux, celui que je vais vous présenter est actuellement en bêta ouverte depuis le 30 mai 2013. Son nom, c’est Dragon’s Prophet, un MMOARPG Free to Play dont la sortie est prévue pour septembre 2013. Il est développé par le studio Runewaker, qui a également développé Runes of Magic.

Le jeu prend place dans l’univers d’Auratia, un monde façonné par les dragons. Les personnages jouables sont des Humains appelés les Osira. Le début du jeu prend place dans une des trois zones de départ que l’on peut choisir, où vous incarnez un gradé montrant l’exercice à des soldats. Tout à coup, votre groupe est attaqué par des maraudeurs et ils vous font valser par-dessus une falaise. C’est alors que l’aventure commence…

Dans ce jeu, vous pourrez dompter des dragons. Ils serviront à la fois de monture, notamment volante, et d’allié pour les combats, à la manière d’un pet. La race jouée est une race d’humains appelés des Osira, c’est la seule race jouable pour le moment, dans ce jeu où le level maxi est fixé à 70 pendant la beta.

Le gameplay

On sort du gameplay traditionnel des MMORPG à la WoW-like pour venir s’inscrire dans un registre MMOARPG plus proche de Tera, célèbre MMO F2P coréen sorti l’an dernier. Mais contrairement à ce dernier, pas de Sainte Trinité : tank, heal, dps. On est dans l’action pure !

Le curseur de la souris pour viseur

La souris fait office de viseur, à la manière d’un FPS, et la caméra va la suivre pour le ciblage des mobs. Il devient donc impossible de cliquer sur les sorts, les raccourcis seront de mise !

Pour améliorer la réactivité sur les sorts, les boutons clic gauche et clic droit de la souris correspondent par défaut aux deux sorts principaux, bien qu’ils soient paramétrables. Pas besoin de chercher un maître de classe, les sorts sont automatiquement appris lorsque l ‘on atteint le level requis.

Des combos de sorts

Un  système de combos a été mis en place, similaire à ce que l’on peut trouver dans les jeux de combat (vous savez, des combos genre « haut + droit + B »…). Par exemple, si vous faites « 3 fois clic gauche », vous enclencherez un sort différent de si vous faites « clic gauche, clic gauche, clic droit ». On trouve également des combos avec les autres raccourcis, par exemple « clic gauche + R + clic gauche », etc.
Le gameplay s’en trouve dynamisé et c’est très plaisant à jouer.

Un allié puissant

Vous ne combattrez pas seul ! Non seulement parce-que c’est un MMO et qu’il y a d’autres joueurs, mais vous aurez aussi votre dragon à vos côtés. C’est un sacré coup de pouce lorsqu’on se tape un gros monstre pas beau et méchant, de savoir que l’on a des dégâts supplémentaires (ou un tank de fortune) grâce à sa bestiole à écailles.

combat dragon's prophet

interface dragon's prophet

dragon's prophet dragon

dragon's prophet boss

860b2821-3e5b-4af8-b1ae-8997720167a6

Les classes

Quatre classes sont disponibles actuellement sur le jeu. On retrouve des classes classiques de combat au corps à corps, à distance, avec ou sans magie.

Le champion

C’est l’équivalent du guerrier classique. Portant des armures lourdes, ce tas de muscles dégoulinant de sueur et ne pensant pas plus loin que le bout de sa hache saura encaisser les coups les plus fatals. OK j’exagère peut-être un (tout petit) peu. Il manie aussi bien l’épée que le bouclier ou la hache, sa barre de mana se consomme notamment lorsqu’il bloque des attaques au bouclier.

L’éclaireur

Cousin du rôdeur (ou du chasseur), son oeil de lynx et ses flèches acérées transperceront les ennemis les plus difficiles d’atteinte. Plus discret que son ombre, il surgit derrière sa proie avant de l’achever sans pitié.

Le sorcier

Grand invocateur des vents d’Auratia, il contrôle des tempêtes de flammes et gèle ses ennemis les plus féroces en un clin d’oeil. Mais non je n’exagère pas dans le stéréotype des classes, c’est ce qui est écrit sur le site officiel d’abord ! Bon ben en gros, c’est le mago.

L’oracle

L’oracle, quant à lui, n’aura pas le droit à son descriptif bateau. Non pas parce-que c’est la classe que j’ai choisie (comme la plus grande majorité à mon grand dam) mais parce-que je trouve qu’elle sort un peu des sentiers battus. L’oracle manie la faux et se joue au corps à corps.
Bon, si vous insistez… Surplombant la colline telle la mort attend la dernière heure de sa prochaine victime, l’oracle se tient prêt à fondre sur sa proie pour son simple plaisir. Les forces de la nature lui obéissent et font de lui un adversaire redoutable. (en gros c’est la prochaine classe à être nerf).

9e33acd8-cb03-4270-a2a9-47cfb6b4b320

Les événements publics

Lorsqu’on arrive sur une map et qu’un événement public est en cours, on est alerté par un message au milieu de l’écran. L’événement public consiste en une série de quêtes (par exemple vaincre des vagues de mobs puis ensuite un boss) qui est commune à tous les joueurs présents à proximité. Chacun peut donc taper et faire avancer la barre de progression commune, un système dont on a pu profiter notamment dans Guild Wars 2.

L’XP des événements publics est aussi importante que pour les quêtes classiques, ce n’est donc pas négligeable. De plus, vous profiterez de récompenses, autant de raisons de bannir le bashing !

L’interface

La souris faisant office de viseur, on peut pas cliquer, c’est un coup à prendre quand on est habitués à des MMO plus classiques. Ce n’est pas que je sois une aficionados du clic, mais je suis gauchère (souris à gauche) et le pavé numérique est trop petit pour accueillir tous les raccourcis dont j’ai besoin : sorts, appeler le dragon pour combattre, monter sur le dragon, parler à un PNJ, etc.
Les réglages de base sont aux antipodes des raccourcis auxquels nous sommes habitués. Pourquoi réinventer la roue ? C’est vrai que chercher l’inventaire à B et le journal de quêtes à J, on n’est pas habitués… Heureusement on peut personnaliser, pour ma part je me suis empressée de chambouler tous les raccourcis, et après ça allait tout seul !

Une optimisation en cours de réglage

Je lag. Pourquoi ? C’est un mystère. J’ai un bon PC, une bonne config, Guild Wars 2 tourne niquel, Tera aussi, mais Dragon’s Prophet fait ramer l’ordi. Apparemment certains joueurs avec de bonnes configs rament aussi, d’autres en config moyenne n’ont aucun souci et peuvent mettre tous les graphismes à fond. Après 2h de jeu avec graphismes au minimum, mon PC ramait de plus en plus et il n’était même pas chaud. Bref d’après certains, ce serait dû à un mauvais réglage du côté développeurs, mais dans tous les cas ça viendrait du jeu, et c’est en cours de débuggage.

L’inventaire

Y’a des petites choses sympa au niveau de l’inventaire. Déjà on peut vendre tous ses objets gris d’un coup au marchand grâce à un bouton magique. De plus, on peut réorganiser son inventaire d’un seul clic, ce qui permet aux items de se ranger les uns à la suite des autres, et triés par type !
Petite révolution dans l’inventaire, chose que je n’avais jamais vu dans un MMORPG auparavant, c’est les catégories. Sur le côté de l’inventaire, on trouve des onglets de catégories d’items. Ces onglets vont splitter l’inventaire et on n’aura accès qu’à certains items. Par exemple si je clique sur l’onglet « Equipement », je ne verrais que mes pièces d’armure ! Pas besoin de chercher dans le bazar pendant des heures…
Les onglets sont les suivants : Equipement, objets de quête, réserves (popos, bouffe…), matériaux de confection et objets gris.

Au niveau interface on retrouve les éléments auxquels on est habitués, donc pas dépaysé de ce côté : chat, boussole, barre de vie/mana… Les PO font aussi partie de l’interface donc ne les cherchez pas dans l’inventaire !

dragon's prophet screenshot

Les dragons

Enfin ! Les pets ne sont plus réservés aux chassous, et toc ! Dans Dragon’s Prophet, chaque joueur a son dragon de compagnie. Il faudra le dresser, il pourra combattre à vos côtés, servir de monture et y’a même des écuries pour les stocker. De base, on peut en dompter deux. Les autres slots se débloquent avec le levelling. Il y a les dragons qui marchent, ceux qui planent, ceux qui volent et même des dragons que l’on peut chevaucher sous l’eau pour nager plus vite ! Pas de panique, ne tournez pas le dos trop vite aux dragons terrestres, car ceux-ci courent plus vite. Chaque dragon a son petit avantage.

Le dressage

Pour dresser un dragon, il faut utiliser un sort spécial près d’un dragon domptable. Alors on se retrouve en mode rodéo sur le dragon farouche, et une fenêtre s’ouvre comptant un certain nombre d’éléments : une barre d’endurance dédiée au perso qu’il va falloir maintenir pleine, une barre de domptage dédiée au dragon, et au milieu un cercle dans lequel est représenté votre personnage sur le dragon. Cet icône va bouger et il faudra la maintenir dans le cercle grâce aux touches directionnelles. Tant que vous restez dans le cercle, la barre de dressage du dragon augmente. Dès que vous sortez du cercle, votre endurance diminue. Si votre barre tombe à zéro, le dragon refuse le pacte et reprend sa liberté (en n’oubliant pas de vous attaquer sauvagement, mouahahah), si la barre du dragon se remplit à 100%, vous obtenez un nouvel allié !

Vous ne pourrez malheureusement pas dresser tous les dragons du jeu. Seuls les dragons communs sont domptables. Les autres espèces peuplant Auratia, les dragons éternels et les dragons légendaires, ne se mettent pas au service des humains.

Généralités sur les dragons

En combat, le dragon a une barre de vie dédiée, et il est autonome sur ses attaques. Vous ne pourrez donc pas influencer sur ses actions en combat. Par contre, lorsque vous le chevauchez, il y a une petite barre d’action dédiée. Le premier bouton sert à sprinter, et je n’ai pas pu level up suffisamment pour connaître les emplacements vides.
Niveau équipement, ils ont 3 emplacements que vous pourrez équiper lorsque vous lootez des items dédiés à l’armure draconique.

Il existe une écurie pour les dragons, on la trouve dans les villes principales. Il faut aller parler à un « Chef de l’antre », qui permet de déposer ses dragons dans l’antre. Une fois dedans, on peut au choix leur proposer des activités. Les dragons peuvent récolter des ressources pour nous, il suffit de choisir lesquelles (bois, tissu, viande, etc.) et de verser une petite contrepartie financière en échange. Cela me rappelle les bots dans SWTOR qui peuvent aller craft des items à notre place, sauf que là c’est de la récolte. Bref une vraie petite garderie pour nos dragons chéris !

dragons-prophet-3

Les métiers

Ah, le craft, un élément important des MMO. Le gros plus de Dragon’s Prophet, c’est qu’on peut apprendre TOUS les métiers en même temps. Non, vous ne rêvez pas, il n’y a pas de restriction ! Vous maîtrisez tout et n’avez pas besoin d’en oublier un pour en apprendre un autre. Voici les métiers disponibles :

  • Fabricant d’armes
  • Fabricant d’armures
  • Alchimiste
  • Chef
  • Artificier
  • Charpentier

Leur utilité est assez transparente, sachez qu’on peut entre autre craft de la nourriture qui servira à buff, mais aussi des pièces d’armure pour ses dragons et des meubles pour sa maison.

Les quêtes

Beaucoup de quêtes différentes, tout ce qu’il faut pour PEX sans avoir l’impression de faire du bashing. J’apprécie particulièrement ce point. On retrouve différents types de quêtes, différenciées par un code couleur : quêtes principales (jaune), quêtes secondaires (vert) et quêtes journalières (bleu).

Les zones de quêtes sont indiquées par des cercles de couleur sur la map (rouge pour les mobs à taper, jaune pour les zones de récolte) et une fois dans ces zones, les mobs à taper/items à ramasser sont indiqués sur la boussole sous forme de points jaunes et rouges également.

Les quêtes donnent beaucoup d’XP et ne sont pas trop compliquées, ce qui rend le levelling plutôt rapide lorsqu’on ne décide pas de faire sa tête de mule et de ne faire que du bashing. On trouve suffisamment de quêtes pour level up correctement en les enchaînant, sans avoir le sentiment de se retrouver bloqué à devoir farm.

On note que pour faciliter les déplacements, il y a des fly disponibles entre chaque ville. Les PNJ s’appellent les « Agents de Transport » et leur icône est un petit cercle vert visible sur la map et la boussole.

La communauté

Il y a 5 serveurs disponibles pour jouer : 2 serveurs allemands, 1 serveur français et 2 serveurs anglais faisant également office de serveurs européens. Les serveurs étant loin d’être full, on y trouve des communautés de joueurs assez restreintes et pour le coup plutôt sympa. On peut poser des questions de noob sans se faire envoyer bouler (« trololzZz le mec il sait pas faire ça ! retourne jouer à pokémon » – bref, vous voyez le genre) et on peut même parfois trouver de gentils HL pour nous aider sur un boss.

Il y a bien sûr des guildes en jeu, je n’ai pas d’infos dessus mais je devine un système assez classique : chat privé, système de grades…
Une petite chose néanmoins, il y aurait une zone spéciale accessible uniquement en guilde et appelée « L’antre des dragons ». Cette zone permettrait d’utiliser des flûtes magiques pour invoquer des boss et des dragons rares.

Dragon’s Prophet propose également un système de housing. J’ai très peu d’informations dessus, mis à part qu’il coûte très très cher : il faut d’abord acheter un terrain hors de prix, et ensuite payer pour faire construire une maison elle aussi hors de prix. Une fois tout cela fait, on a son petit domicile que l’on peut meubler à sa guise grâce au métier de charpentier, qui permet de craft des meubles !

Côté commerce, on trouve un hôtel des ventes et une boutique en ligne. Pour utiliser la boutique en ligne il faut acheter des diamants qui servent de transition entre l’argent réel et les PO.

Les donjons

Comme dans tout bon MMORPG, on trouve du PVE HL et donc des instances. Il y en a qui parsèment le jeu et on peut en profiter dès les plus bas levels. Chaque donjon propose un mode solo ou un mode à plusieurs. En groupe, on joue à 5 personnes maximum, mais il y aura aussi des raids disponibles qui seraient réservés à…. 50 joueurs !

Les donjons se présentent sous leur forme la plus normale, des trashs à buter pour arriver jusqu’aux différents mini boss. Un boss final à la fin du donjon et on peut rentrer vider son sac en ville. Il y a bien sûr des quêtes à faire dans les instances.

Je n’ai pas contre aucune information sur les raids car ils ne semblent pas implantés pendant la beta. Je sais juste qu’ils auront 4 niveaux de difficulté, et que bien évidemment le niveau le plus élevé rapportera plus d’XP et des loots plus rares.

Le PVP

Plusieurs modes de PVP sont disponibles pour les fans. On va trouver des arènes, et surtout du PVP de masse en mode serveur contre serveur. Cette zone s’appelle « les îles célestes », on y trouve plusieurs choses comme le housing ou le World VS World. Après l’open bêta, le RVR permettra les prises de forts pendant les combats.

Sinon, niveau open world, on peut trouver du PVP sauvage, mais pour cela il faut activer manuellement la fonction PVP sur son perso. Les autres joueurs peuvent alors être agressifs. Il faut savoir qu’on ne peut pas se battre contre les membres de sa guilde en open world, c’est donc un bon moyen d’organiser des combats sauvages de guilde contre guilde :)

9679

20130115053022a0ddghiq123k3biz

captur32

dp_preview_05_hd

DragonsProphet_20170807_160344

Dragons-Prophet-oeuf-gamers-geek-7

jeu-gratuit_dragon-s-prophet_05

maxresdefault (1)

Un MMOARPG rafraîchissant

Voici donc un jeune MMORPG plutôt prometteur, sous réserve que les problèmes de lags et donc d’optimisation soient résolus d’ici la sortie. Nombre de joueurs semblent se plaindre de son côté Pay 2 Win une fois HL. Mais d’autres joueurs m’ont certifié que la différence entre les armures lootées et les armures achetées ne soit pas si grande que cela. A voir donc, mais  dans tous les cas le gameplay est sympa et on trouve des petits détails qui montrent que le jeu a été soigné, qu’il y a une vraie réflexion derrière et pas juste un copier/coller d’un MMO existant.

http://www.pointandgeek.com/wp-content/uploads/2013/08/dragons.jpghttp://www.pointandgeek.com/wp-content/uploads/2013/08/dragons-150x150.jpgAmeJeux vidéoMMORPGDans la grande famille des MMORPG, de nouveaux jeux sortent régulièrement. Ceux-ci ont plus ou moins de succès en fonction de leur originalité ou de la communication qui est faite autour. Parmi tous ces jeux, celui que je vais vous présenter est actuellement en bêta ouverte depuis le 30...

Partager cet article :