M’étant lancée depuis peu dans les consoles et jeux rétros, je découvre un univers bien rempli avec de nombreux acteurs différents. Entre bloggeurs, testeurs, revendeurs, chineurs ou enchérisseurs, c’est tout un écosystème qui grouille sur la toile et qui n’est pas des plus déplaisant ! Le jeu vidéo rétro plaît, autant à ceux qui ont connu les vieilles consoles à leur sortie qu’aux plus jeunes…

Je me suis posée récemment la question : A partir de quand une console est considérée comme rétro ?
Je me suis demandée s’il existait une règle toute faite, ou si chacun y allait de sa propre définition. Je trouve intéressant cette notion de temporalité qui diffère d’une personne à l’autre. On ne perçoit pas le temps de la même manière, et si certains voient le rétro dès qu’une nouvelle génération de consoles sort, d’autres laissent passer plusieurs générations.

Arrêt de production

originalLa première définition pour rétro est lorsque la console n’est plus fabriquée, que l’on ne peut plus l’acheter neuve ni ses jeux. Elle n’est trouvable alors que dans le domaine de l’occasion et devient rétro. Mais les productions ne s’arrêtent pas en même temps d’une console à l’autre au sein d’une même génération, il me semble qu’il devient alors plus compliqué de raisonner en terme de générations, chose pourtant couramment admise dans le monde des jeux vidéo.
Cette théorie est généralement peu admise : même si elle est tout à fait logique, une console qui arrête sa production est encore souvent jouée et toujours dans le salon. Peut-être alors pourrait-on imaginer considérer une console rétro lorsque sa petite sœur de la génération suivante arrête la production ? Par exemple la PS2 s’étant arrêtée en début d’année ferait tomber la PS1 dans le domaine du rétro ? Pourquoi pas…

En fin de course

Moins radical que la console rétro dès qu’elle n’est plus sur le marché, ici on se base sur un certain nombre d’années après la fin de sa production. On ne se fie plus à son année de lancement, ni même à sa génération. C’est un raisonnement logique car toutes les consoles ne restent pas sur le marché le même nombre d’années.
La Dreamcast est sortie en 1999 en Europe et a été arrêtée en 2003. 4 petites années (et pourtant Ô combien merveilleuses) sur le marché. La PS2 est sortie en Europe en 2000, soit 1 an après la Dreamcast, sa production a été arrêtée début 2013. Un peu plus de 12 années de bons et loyaux services pour nos gamers.
Selon cette théorie, bien que de la même génération, la Dreamcast est rétro mais la PS2 pas encore.

Une question subsiste néanmoins : combien d’années faut-il attendre ? 6 ? 8 ? 10 ? Pourquoi pas 5, 7 ou 9 ? Difficile et là encore on entre dans le subjectif.

Conflit de générations

Les générations donc, certains considèrent qu’une console devient rétro dès qu’elle a deux générations d’écart avec la dernière génération en vente. Par exemple nous entrons dans la 8ème génération de consoles (WiiU, PS4, XboxOne), ce qui fera de la 6ème génération (PS2/Gamecube/Dreamcast et Xbox) des consoles rétro. Le raisonnement se tient, puisque si on rejoue avec ses consoles, on se demande avec effarement comment a-t-on pu s’extasier devant ces gros tas de pixels ! Pourtant, la production de la Dreamcast s’étant arrêté rapidement, elle est considérée comme rétro par beaucoup, alors que c’est beaucoup moins admis pour une PS2.

Ou alors pour pallier au décalage dans une seule génération, d’un éditeur à l’autre, considérer 2 générations d’écart par éditeur ?

À court de cartouches

cartouches de jeux vidéoPour certains, le rétro s’arrête aux cartouches. Toutes les consoles CD feraient partie de la génération actuelle, pas rétro donc. J’ai du mal à me faire à cette définition, déjà pour la simple raison que sur la 5ème génération (PS1/N64/Saturn), l’une avait des cartouches alors que les jeux des autres étaient sur CD. De plus, si on pense aux consoles portables, elles ont été beaucoup plus longtemps sur cartouches, bien qu’aujourd’hui on soit plus proches des « cartes ». A moins de considérer les consoles portables différemment des consoles de salon de la même génération ?

Joueurs du grenier

De nombreux joueurs considèrent rétro les consoles qui ont eu le temps de faire un séjour dans le grenier. L’argument est ici très subjectif puisque cela va dépendre de chacun, de la vitesse à laquelle ils se sont lassés d’une console, de leurs parents qui ont monté la console au grenier pour qu’ils fassent leurs devoirs, ou bien de la vitesse d’acquisition de la prochaine console.
Il y en a au contraire qui ont tout gardé dans leur salon et n’ont jamais délaissé leurs consoles. Alors même la plus vieille ne serait pas rétro si elle reste dans le salon de certains ? La théorie est bien trop subjective pour tenir la route, pourquoi les premiers à monter leur console au grenier seraient plus prompt à définir cette règle que les derniers ?

Génération Y

Après les générations de consoles… les générations de joueurs ? C’est l’un des arguments entendus, mais pas l’un des plus communs. Si une génération de joueurs lambda (entendre probablement casuals) considèrent la console comme démodée, alors elle entrerait dans la catégorie rétro. Bien sûr cette méthode exclut les gamers acharnés qui ne se désintéressent jamais vraiment d’une console qu’ils aiment, aussi vieille soit-elle.

Une histoire de bits

i-love-8-bits-2On trouve parmi les nombreuses théories, la référence au nombre de bits d’une console : le rétro s’arrête aux consoles 32 bits. Les consoles 64 bits ne feraient donc pas partie de cette caste. C’est un argument qui peut tenir la route, car pour le moment nous sommes encore proche de ces générations de 64 bits. Jusqu’à quand ? De plus, cette théorie n’admet pas certaines consoles comme la Nintendo 64 ou la Jaguar, pourtant communément considérées comme rétro.
Le 64-bit a marqué un tournant dans l’histoire du jeu vidéo, puisque cette génération de consoles a apporté la 3D aux jeux. Le passage de la 2D à la 3D pour les consoles est un argument déjà aperçu également. Pourtant de nombreux jeux sortent encore régulièrement en 2D, le rétro est même actuellement très à la mode, surtout du côté des jeux indépendants… Alors peut-on se baser sur le nombre de bits ou sur des graphies 2D VS 3D pour juger si une console est rétro ?

Emulation stable

Une théorie un peu plus marginale, mais que je ne veux pas négliger pour autant. Probablement à l’origine une plaisanterie lue sur un forum, mais je pense qu’elle mérite réflexion. Cette théorie dit : une console est rétro lorsqu’un émulateur stable existe.
Il y a toujours un temps avant de pouvoir émuler une console, il faut une machine plus puissante qui puisse faire tourner son équivalent sous forme de logiciel, donc attendre que la technologie évolue.

Une question de goûts

On peut trouver d’autres théories mais à mon goût beaucoup trop subjectives pour être un minimum plausible. Certains vont juger une console rétro à ses graphismes, comme par exemple le fait que la GameCube ne soit pas encore dépassée graphiquement par la Wii fait qu’elle ne serait pas considérée comme rétro. Mais nous sommes nombreux à apprécier des graphismes kitsch même sur des jeux récents, et ces consoles ont également accueillis de superbes titres réalisés en Cell Shading (je pense à Zelda Wind Waker ou Okami), style graphique pas vraiment démodé. Ou alors en se basant par rapport au maximum de la capacité graphique d’une console ? Difficile à juger…

Au final, on se retrouve avec presque autant de théories que de joueurs. Même si celles qui reviennent le plus souvent sont liées à la production, beaucoup plus rationnelles, il n’y a pas de règle prédéfinie qui indique pourquoi une console est rétro ou non. Le plus souvent, chacun a sa propre définition et même si tout le monde est d’accord concernant les plus vieilles consoles, il y a toujours cette zone de flou concernant la frontière entre rétro et actuel.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Quelle est votre théorie ?

 

http://www.pointandgeek.com/wp-content/uploads/2013/09/retro-gaming-une.jpghttp://www.pointandgeek.com/wp-content/uploads/2013/09/retro-gaming-une-150x91.jpgAmeDossiersRétrogamingM'étant lancée depuis peu dans les consoles et jeux rétros, je découvre un univers bien rempli avec de nombreux acteurs différents. Entre bloggeurs, testeurs, revendeurs, chineurs ou enchérisseurs, c'est tout un écosystème qui grouille sur la toile et qui n'est pas des plus déplaisant ! Le jeu vidéo rétro...
Partager cet article :