Au début, je ne voulais pas lire ce livre. Je n’aime pas trop les couvertures avec des photographies. J’imagine souvent ces couvertures représenter une romance un peu légère, après laquelle je ne cours pas forcément. Mais quand je vois des blogueuses, booktubeuses et livraddictiennes, avec qui je partage certains goûts littéraires, qui lisent cette saga, et qui l’aiment, ça m’intrigue ! Ne dit-on pas qu’il ne faut pas juger un livre sur sa couverture ?

Je gardais donc cette série dans un coin de ma tête, en me disant « si je le trouve d’occasion, je l’achète ». Quelle surprise, en furetant dans un magasin de déstockage, de tomber nez à nez avec le premier tome ! 2,99€ pour ce volume, je n’ai pas hésité, j’étais même très contente de ma trouvaille.

La Sélection – Tome 1, de Kiera Cass

couv3194547Résumé

35 candidates. 1 couronne. La compétition de leur vie.
Quand la dystopie rencontre le conte de fées !

Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie repliée sur elle-même et régie par un système de castes. Face à la misère, des rebelles menacent la famille royale. Un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne…

Pour trente-cinq jeunes filles du royaume d’Illeá, la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre une vie de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le cœur du jeune Prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, qui a été inscrite d’office à ce jeu par sa mère, être sélectionnée relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure ; quitter sa famille et entrer dans une compétition sans merci pour une couronne qu’elle ne désire pas ; et vivre dans un palais, cible de constantes attaques de rebelles…

Puis America rencontre enfin le Prince. En chair et en os. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés : l’existence dont elle rêvait avec Aspen supportera-t-elle la comparaison face à cet avenir qu’elle n’aurait jamais osé imaginer ?

Mon avis

J’ai lu ce livre dans les 2 jours qui ont suivi mon achat. J’étais plus enthousiaste que je ne pensais à l’idée de découvrir cet univers. Je me suis laissée prendre au jeu de la Sélection, et le fait que l’héroïne soit rousse n’y est pour rien (je ne suis pas crédible ?). Ce que j’ai aimé, c’est d’avoir entre les mains une lecture sans prise de tête, qui se lit tout seul, ça fait du bien ! J’aime bien l’anticipation, le côté dystopique avec le système de castes, le fait que America soit au-dessus des préjugés sur les autres.

Il y a toutefois quelques avis négatifs, mais qui n’ont pas réussi à entacher mon enthousiasme. Les personnages sont plutôt stéréotypés, mais surtout l’intrigue avance très vite. Si America est si intelligente, pourquoi est-elle si familière dans ce milieu luxueux ? Les souverains s’attendrissent du moindre de ses écarts de conduite, et je ne trouve pas cela très crédible. Je pense que c’est une pirouette qui permet surtout à l’histoire d’avancer.

Comme beaucoup, je pense également que le contexte géopolitique n’est pas suffisamment détaillé, mis en avant. On va mettre ça sur le compte de la romance qui est le cœur du roman. C’est un premier tome finalement en demi-teinte. En revanche, la fin de ce tome justifie, à mon sens, toutes les pages qui ont précédé : c’était une introduction. On pose le contexte, les personnages, on expédie un peu la mise en place de l’histoire, et on arrive dans le concret : un second tome, un triangle amoureux, un délai qui se réduit, un étau qui se resserre…

Au final, j’ai très envie de lire le second tome. L’histoire m’a happée. Cependant, je ne vais pas me jeter sur une version neuve. Je vais attendre un peu en espérant le trouver d’occasion.

http://www.pointandgeek.com/wp-content/uploads/2016/04/WP_20160408_002-1024x576.jpghttp://www.pointandgeek.com/wp-content/uploads/2016/04/WP_20160408_002-150x150.jpgAmeLittératureAu début, je ne voulais pas lire ce livre. Je n'aime pas trop les couvertures avec des photographies. J'imagine souvent ces couvertures représenter une romance un peu légère, après laquelle je ne cours pas forcément. Mais quand je vois des blogueuses, booktubeuses et livraddictiennes, avec qui je partage certains...
Partager cet article :