teenagent-1

Profitant de la gratuité de Syberia 1 sur la plate-forme GOG, j’ai téléchargé quelques point&click gratuits sur leur site, dont le jeu qui fait l’objet de ce test : Teen Agent. Sorti en 1995 sur MS-Dos et Amiga, c’est un jeu développé par le studio polonais Metropolis Software. Le jeu fonctionne très bien avec le logiciel Scumm VM, qui permet d’émuler des point & click rétro.

L’ado qui va sauver le monde

Le RGB est un organisme secret qui enquête sur le paranormal, sur tout ce que la police et les services secrets classiques ne peuvent résoudre. Voilà 6 mois qu’ils bloquent sur un problème d’or qui a mystérieusement disparu d’un coffre de banque. Désespérés, ils engagent une diseuse de bonne aventure, afin qu’elle leur indique quelle personne serait susceptible de résoudre l’enquête. Et cette personne, c’est vous, un… adolescent ?!

Vous devez d’abord passer par un camp d’entraînement pour agent secret. 3 missions : S’échapper d’une prison, interroger l’instructeur pour récupérer un mot de passe, retrouver l’inspecteur caché dans le camp. Pour cela, il faudra ramasser des objets, les combiner, observer le décor, dialoguer… Une fois l’entraînement réussi, vous serez envoyé dans un village pour mener à bien votre mission.

Pixel art et musique 8-bits

Vu l’époque et les supports sur lesquels le jeu est sorti, vous vous doutez qu’on sera dans du bon gros pixel qui tâche et de la musique à l’ancienne. Les dialogues colorés ne sont pas sans nous rappeler les Lucas Arts qui se sont imposés comme des références dans le genre. Ces derniers sont bourrés d’humour et font clairement la force du jeu. En revanche, tout est en anglais.

La musique est entraînante mais se répète sur la plupart des écrans, ce qui peut vite devenir lassant lorsqu’on est bloqué et que l’on cherche pendant longtemps dans une zone. Heureusement, elle ne reste pas trop en tête une fois le jeu éteint.

Du clic, du clic, du clic

Le gameplay est très simple et reprend lui aussi les codes existants : clic gauche pour regarder, clic droit pour effectuer une action. Pour ouvrir l’inventaire, il suffit de passer la souris en haut de l’écran. Il faudra bien observer partout, survoler les moindres détails du décor pour ne rien manquer. Ça donne du challenge !

Ce qui m’a en revanche gênée dans la maniabilité, c’est que lorsqu’on sélectionne un objet dans l’inventaire et qu’on essaye de l’utiliser sur le décor, il se déselectionne. Il faut retourner chercher l’objet en inventaire à chaque fois, ce qui peut prendre un temps fou lorsqu’on entre dans la phase « associer tous les objets avec tous les éléments du décor ». Mais bon… à l’ancienne comme on a dit !

Le jeu ne révolutionne pas le genre, il faut dire qu’il est sorti à une époque où le point&click était très populaire et utilisait des codes établis par les grands noms du genre. Les graphismes sont agréables, j’ai beaucoup aimé les décors mais un peu moins les personnages, et le niveau de difficulté un peu complexe. Ce qui fait la force de ce jeu, c’est son humour qui ne laissera pas indifférent les plus nostalgiques d’entre vous ! *Observer fenêtre* « Je préfère DOS. »

teenagent-2

teenagent-3

teenagent-4

teenagent-5

tennagent-6

tennagent-7

http://www.pointandgeek.com/wp-content/uploads/2017/11/teenagent-une.pnghttp://www.pointandgeek.com/wp-content/uploads/2017/11/teenagent-une-150x150.pngAmeJeux vidéoPoint & ClickRétrogamingProfitant de la gratuité de Syberia 1 sur la plate-forme GOG, j'ai téléchargé quelques point&click gratuits sur leur site, dont le jeu qui fait l'objet de ce test : Teen Agent. Sorti en 1995 sur MS-Dos et Amiga, c'est un jeu développé par le studio polonais Metropolis Software. Le...
Partager cet article :